• Salut la compagnie !

    J'espère que le nouveau rythme vous plait ! En tout cas, moi il me va bien, ça me permet de prendre le temps, même si j'ai envie de tout vous partager d'un coup ! Et oui, je prend de l'avance, comme ça je suis tranquille et je m'adonne à ce que je préfère (après la confection du vêtement bien sur !) : écrire l'article, faire dans le détail et organiser mon partage Instagram ;) Et en plus, je vous écrit de mon nouvel ordi, quel bonheur !

    Je sais que vous avez vu sur ma robe en tartan bleu un très joli gilet que j'ai tricoté, mais je me dit qu'un petit intermède serait bien !

    Donc aujourd'hui, je vous présente MON coup de cœur de 2018 : le patron de la blouse Eugénie d'Atelier Scämmit ! Je suis vraiment fan du concept de la marque qui propose des patrons versatiles avec des variantes multiples ! J'aime beaucoup les blouses à basques, mais celle-là est parfaite avec son décolleté en V, ses manches 3/4, son effet cache-cœur et son bas froncé. La blouse de rêve ! Et en plus, il y a aussi une version robe inclus dans le patron !

    Je l'ai commandé en PDF et je l'ai fait imprimer chez Script Laser à Paris. C'est vraiment très simple et personnalisé : on envoie via le site son document, on sélectionne et on a notre patron dans la journée ou le lendemain ! L'astuce, c'est de passer par le tirage de plan : 5€ en noir et blanc, 10€ en couleurs, je trouve ça plutôt raisonnable et les vendeurs sont hyper gentils !

    Bon, passons à ce que vous attendez le plus : la blouse !! Je la porte dès qu'elle est lavée et repassée (même que parfois, je la porte sans la repasser haha !). Comme ma robe en tartan bleu ou ma blouse en vichy violet, c'est LA pièce que je porte quand je n'ai pas d'inspiration et que je veux porter un truc joli !

    Eugénie est un bonheur à coudre ! Si vous choisissez un tissu facile aussi, vous aurez un vêtement en moins de 3 heures (si vous n'êtes pas un escargot comme moi pour couper le tissu !). Ouais, ouais, on dirait une pub, je vous assure que je n'ai pas été payée pour dire tout ça, mais je suis tellement conquise par ce patron, j'en ai déjà 3 de cousue et surement encore 2 (et plus) dans ma tête !

    Pour le tissu, c'est un lange ou une gaze, je sais plus trop, mais ce qui est sur, c'est que c'est du coton bio ! Je l'ai acheté à Bio Bazar, à côté de Bastille, il y a bien 2 ans (oui, c'est pour ça que je ne me souviens plus trop ! Et je voulais un patron PAR-FAIT pour ce tissu !). J'aime beaucoup sa couleur gris bleuté ou bleu glacier, comme vous voulez et ses fines lignes qui forment les carreaux. Je le trouve doux, ce qui colle parfaitement aux lignes du modèle. Bon, j'ai du recouper la basque deux fois car ça ne suivait pas les lignes et ça faisait vraiment pas joli, mais c'est une erreur tellement courante chez moi : je pense que tout roule, je fonce dans le tas et en fait, bah ça va pas !

    Un modèle simple et efficace, une matière douce et jolie, un combo parfait et au final, un vêtement agréable et avec du style ! Et déjà porté maintes et maintes fois ! (Mais combien de fois j'ai écrit "parfait" dans cet article du coup ??) Parfois la dentelle des dessous apparaît au niveau du décolleté et je trouve ça tout à fait charmant !

    Avec ma blouse Eugénie parfaite, je porte un jean Bonobo et mes Stan Smith roses, mon uniforme de tous les jours ! Et quand il fait un peu frais, je la porte avec le même gilet que je porte avec ma robe en tartan ;) Promis, je vous le présente vite !
    Pour les photos, je remercie Manon, ma petite sœur !

    A bientôt !

    Pin It

    2 commentaires
  • Hello !

    Je continue sur ma lancée et je vous partage une deuxième pièce cousue main !

    Il s'agit d'une robe hyper facile à vivre que je met très souvent ! Une robe d'hiver à manche longues dans une matière douce et chaude, la robe parfaite en somme !

    J'ai réalisé le modèle V, une robe-chemisier en tartan, du livre japonais Tuniques, Robes, Etc. Ce livre est dans ma bibliothèque depuis des années et je ne m'en lasse pas, j'y trouve toujours un vêtement à mon goût ! Vraiment simple à coudre, je n'ai rien à redire sur ce modèle V car j'ai suivi les instructions à la lettre (ce qui est rare chez moi !).

    Le tissu provient des ventes agnès b. ! Il me semble que deux fois par an, l'atelier vide ses stocks de tissus non utilisés dans les boutiques de la marque. J'ai découvert ce concept grâce à Émilie et ça vaut vraiment le coup ! Tous les tissus sont à 5€ le mètre ! Celui-là est donc un tartan (à carreaux donc) bleu, un côté est "gratté" (doux) et l'autre lisse. C'est ce qui, je pense, fait que le tissu est chaud. Je n'ai pas de détail sur la composition, mais j'en déduis que cette matière est de la flanelle. Je n'ai pas fait l'effort de faire les raccords avec ces carreaux si petits...

    Les boutons pression gris mat viennent de ma désormais boutique de boutons préférée : Créa4Mains !

    Cette robe est vraiment la robe rêvée ! Cela faisait longtemps que j'en cherchais une d'hiver ! Peut-être un peu courte pour certains, mais avec des collants, je trouve que ça passe ! De toute façon, c'est comme ça que j'aime mes robes !

    Avec ma robe, je porte un gilet fait main, modèle Claudette du magazine La Maison Victor (que je vous présenterais prochainement) et des Adidas Superstar acquises pendant les soldes !

    A bientôt !

    Pin It

    2 commentaires
  • Bonjour tout le monde !

    Me revoici après plus d'un an d'absence... Une année assez difficile du point de vue perso, je ne vais pas vous faire toute l'histoire, mais en gros, j'ai perdu un membre très proche de ma famille et un autre est très malade. De toute façon, la plupart d'entre vous me suivent sur Instagram où j'ai expliqué un peu plus en détails la situation. Dans tous les cas, je n'en garde que le positif : une force et une gestion de crises qui m'étaient encore inconnues et le soutien que j'ai pu donner et recevoir de ma famille.

    Et puis il n'y a pas eu que du négatif, vu que je reviens en couple et étudiante !! Et oui, j'ai repris mes études, je suis en Sciences de l’Éducation, pour devenir professeur des écoles ! J'ai déjà fait un stage qui m'a permis de me rendre compte que travailler avec les enfants est ma véritable vocation ! Je me suis VRAIMENT sentie à ma place, comparé aux autres stages (géniaux) que j'ai fait en atelier de couture ! Je garde toutefois la couture en passion, je m'y épanouis toujours autant, la preuve avec la veste que je vais vous montrer aujourd'hui ! J'espère que ça vous plaira !

    Ce projet est un projet charnière car je l'ai commencé avant que tout ça n'arrive et je l'ai terminé après, c'est pour ça qu'il était important pour moi de vous le montrer en premier !

    Veste Amber en fausse fourrure [Lavander Girl]

    C'est donc la veste Amber de La Maison Victor que j'ai choisi pour assouvir mon envie de manteau en fausse fourrure ! Un modèle simple à col claudine, sans doublure à la base. Un modèle facile, parfait pour mettre en valeur une matière complexe !

    Oui, mais cette fausse fourrure, je la voulais VIOLETTE, LILAS ! Et PÂLE, PASTEL ! Aprés des heures et des heure de recherches, des boutiques visitées, des échantillons demandés, j'ai capitulé et commandé sur le site Ma Petite Mercerie ! Je suis ravie, elle est ultra douce, même si je la voulais plus touffue, moins plate.

    Je voulais une doublure pour mon tissu qui s’effilochait et peluchais aux bords, et j'en voulais une belle, assortie aux poches ! Je l'ai tracée à partir du patron, tout simplement en supprimant les parmentures.
    J'ai craqué pour un liberty de chez Ma Petite Mercerie aussi. Problème : le coton, ça ne glisse pas et pour enfiler un manteau, il vaut mieux que ça glisse au niveau des manches. Alors, j'ai doublé mes manches avec du satin violet, venant aussi de Ma Petite Mercerie si je me souviens bien.



    Je trouvais que le manteau avait une allure "pauvre" sans boutons, alors j'ai mis des boutons pression argent venant de Créa4Mains, une boutique que j'ai découvert au salon l'Aiguille en Fête !

    J'aime beaucoup mon manteau, je le porte dès qu'il ne pleut pas ! (oui, la fourrure mouillée, c'est pas terrible !) Il n'a pas la tenue que je voulais, mais j'aime finalement beaucoup le résultat et j'adore me lover dedans !

    Veste Amber en fausse fourrure [Lavander Girl]

    Pour mon look de Lavander Girl (ou Lilac Girl, comme vous voulez !), je porte avec mon manteau Amber, une écharpe Etam, un sac Bonobo, un sweat NafNaf, un jean Levi's (les meilleurs qui soient) et des Reebok. En grande fan de pin's je ne pouvais pas passer à côté de l'occasion de vous présenter 2 de mes créatrices préférées : BlackWanda pour l'oiseau et le cœur et Joanna Behar pour les petites fleurs. Merci à ma petite soeur Manon pour les photos, réalisées dans le jardin du Centre des Monuments Historiques à Paris !

    A trés bientôt j'espère ! J'ai un max de choses à vous partager, car malgré tout, j'ai continué à coudre. La couture m'a aidéé à m'évader durant ces mois difficiles !

    Pin It

    2 commentaires
  • Hou, ça sent le renfermé par ici ! J'ouvre un peu la fenêtre et on fait un petit récap de cette année 2017 autour d'un thé ? (Prenez-en un bien chaud, gros pavé en perspective !)

    Cette année n'a pas été tendre avec moi et c'est une des raisons pour lesquelles je n'ai pas beaucoup posté sur le blog ou même sur intagram. Pourtant, j'ai été productive niveau couture, malgré le fait que je n'ai pas fini mon 2017 Make Nine (j'ai réalisé 6 ouvrages sur 9 !). Mais je n'ai ni eu le temps, ni le courage de faire de belles photos de mes coutures (très important pour moi), que je porte pourtant souvent ! Pas d’inquiétudes pour autant, l'avenir du blog n'est en aucun cas en danger, j'aime toujours autant cette espace de partage qui est ma bulle d'oxygène.

    Parlons perso vite fait : j'ai commencé l'année malade et j'ai enchainé pendant plus de la moitié de l'année. Rien de grave, un enchainement de rhumes et d'angines, mais causés surement par un affaiblissement de mon système immunitaire dû à une méchante mononucléose.
    La fin de l'année n'est pas en reste, car, niveau santé parmi mes proches, c'est pas la joie non plus, avec des mauvaises nouvelles concentrées sur le mois de décembre, le mois de mon anniversaire et de Noël. Mais je garde le moral !
    Cette année, je me suis aussi permise de voyager un peu en France, et à chaque retour, c'est une grande remise en question sur mon avenir à Paris. Et c'est un vrai crève-cœur pour moi car j'adore vivre DANS la capitale, elle m'a accueillie alors que je n'avais que 6 ans, j'y ai vraiment vécu une enfance dorée ! Mais, je vous parle surement de ça car je viens de rentrer de vacances en Auvergne et que cette région, je l'aime aussi beaucoup ! D'ailleurs, ce sont les photos de cette région qui illustre cet article. ça me perturbe quand même, cette remise en question régulière, après chaque retour...

    Le boulot maintenant, et après, on parle couture ! En janvier, je rentrais dans les locaux du Ministère de l'Intérieur pour un CDD car je ne trouvais pas de travail dans mon domaine. J'y ai fait de l'archivage (pas le boulot le plus intéressant du monde, mais j'ai des sous !) jusqu'en juillet, où une prof m'a mise sur un plan de CDI dans une petite entreprise de suivi de production en prêt-à-porter (comprendre : mise en relation entre les bureaux de créations et les usines de fabrication). L'entretien se passe bien, on me fait miroiter un poste avec une expertise "couture" pour conseiller les usines et les créateurs. Mais dés le premier jour, je ne me suis pas du tout sentie à l'aise, envoyer des mails toute la journée aux usine dans des pays du globe où il n'y a pas de droit du travail, ça me gênait VRAIMENT BEAUCOUP. Et aucune once de création en vue. Je suis restée 4 jours. 
    Là, une grande errance professionnelle pendant tout l'été. Une tentative pour me lancer en free-lance, plutôt sur le côté "loisir créatif" de mon métier : créer des patrons de couture, faire des ateliers créatifs, donner des cours de couture... Mais j'ai une peur bleue de me lancer, de ne pas avoir de quoi vivre par moi-même. Je re-rentre au Ministère de l'Intérieur le temps de faire maturer mon projet. Je fais du baby-sitting et je donne des cours de couture à une petite fille de 9 ans à côté et là BIM ! Ce que je veux, c'est ENSEIGNER ! En BTS MMV ? Non, il faut au moins 5 ans d'expérience pro pour pouvoir enseigner les Métiers de la Mode. Mais je n'ai plus envie de trouver un boulot dans la mode : je me suis souvenue de tous mes entretiens d'embauche dans ce domaine, et c'est un monde de requins, si on n'a pas de contacts, c'était mort d'avance. C'est vraiment trop agressif pour moi. Non, je veux travailler avec les enfants, je veux leur apprendre à lire et faire preuve de créativité pour les captiver ! (Et ce n'est pas une envie qui date d'hier : à l'âge de 8 ans, à la naissance de ma cousine, j'ai eu envie de devenir assistante maternelle.) Parce que, soyons clairs, au Ministère de l'Intérieur, je suis bien, tout le monde est gentil avec moi, j'ai pleins de compliments car ce que je fais pour leur service leur sert vraiment et ce travail est même intéressant depuis que je m'occupe des relations internationales (révision de l'anglais, de la géographie et même de l'histoire !), mais il n'y a pas un seul moment où je peux exprimer mon côté artistique et, en bref, ça me pompe mon énergie et j'ai l'impression que ça tue à petit feu ma créativité. Donc en septembre 2018, je reprend mes études pour être professeur des écoles, maîtresse ou institutrice, utilisez le mot que vous voulez, c'est la même chose ! Oui, c'est minimum deux ans d'études, mais au final j'aurais un travail stable, qui me plait, créatif et vivant ! Vous savez tout sur ce chapitre !

    Mais je ne laisse pas la couture de côté pour autant !!! J'ai pas mal cousu cette année ! Pour moi et pour mes proches, dont une robe pour la soutenance de projet de ma meilleure amie dont je suis très fière ! Mais il faut que je fasse les photos de ces ouvrages et je n'arrive toujours pas à trouver un ou une photographe constant(e) qui veuille bien que je paye en "échange de bons procédés" : tu me prend en photo et je t'apprend à coudre/je te coud un truc.
    Je suis allée au salon Création & Savoir-Faire en octobre et j'ai fait le plein de tissus ! J'ai été un peu déçue de cette édition du salon, mais ce n'est pas la première fois : mal organisé, mes marques chouchoutes absentes, des espaces toujours plus petits pour circuler et une disposition des stands et des thèmes plutôt incongrue... Mais je suis une énorme fan du salon Aiguille en Fête, par lequel je ne suis JAMAIS déçue !
    Je ne ferrais pas de 2018 Make Nine car ça me contraint un peu, mais ça m'a permis d’apprendre à coudre régulièrement et maintenant que j'ai réorganisé ma chambre avec un grand et beau plan de travail, la couture va aller bon train !
    Pas de 2018 Make Nine donc, mais une liste d'envie pour cette année qui, je l'espère, sera plus gentille :
    - Un manteau en fausse fourrure rose pâle ou violet pâle (j’attends les échantillons de tissu !)
    - Une veste habillée mais pas trop (j'ai déjà 2 tissus parfaits pour ça, donc ce sera 2 vestes !)
    - Une robe chemise style années 50 avec un tissu improbable à motif légumes
    C'est une petite liste non exhaustive qui va surement s'allonger au fil de l'année !

    On récapitule de ce que je n’appellerais pas une liste de résolutions, mais d'envies :
    - Utiliser des moyens naturels pour rester en bonne santé
    - Découvrir et voyager en France et/ou dans le monde
    - Reprendre mes études pour devenir professeur des écoles
    - Coudre ce que j'ai envie, pour qui j'ai envie
    - Continuer à donner des cours de couture
    - Aller au salon de l'Aiguille en Fête
    - Prendre de belles photos de mes créations et publier plus souvent sur le blog
    - Lancer mon premier patron de couture !
    - Finir ce que j'ai déjà commencé (couture et tricot)
    - Apprendre de nouvelles techniques
    - Passer à l'action pour ne pas avoir de regrets

    Je voulais aussi vous remercier, ma (petite) liste d'abonnés et de lecteur réguliers, vous m'avez suivie et encouragée, surtout sur Instagram. Vous n'êtes pas nombreux, mais je m'en fiche parce que la quantité ne fait pas la qualité. Pour l'année 2018, j'aimerais rencontrer les plus fidèles et créer de vrai liens avec vous. Cette dernière envie va être dure à réaliser, car je ne suis pas de nature à créer des liens en un claquement de doigts. Je peux paraître bizarre via les message Instagram quand j'échange avec vous : c'est ma timidité et ma peur d'ennuyer qui parlent. Mais je vais faire des efforts, car j'admire plusieurs d'entre vous et boire un thé ensemble pourrais être un moyen de se connaître mieux, non ?

    J'espère que vous avez passé de belles fêtes de fin d'année et vous souhaite tout le meilleur pour cette nouvelle année !

    A très bientôt pour de nouvelles aventures couture !

    Marine

    Pin It

    2 commentaires
  • Bonjour les chats !

    Je vous emmène encore une fois en Corse pour vous montrer un projet de mon 2017 Make Nine : ma robe Xerea de Pauline Alice !

    Je l'ai réalisée en molleton vert d'eau. J'ai eu un peu de mal à gérer les épaisseurs, mais sinon, tout s'est bien passé !

    A part, peut-être, le dos : je n'ai pas réussi à faire correspondre la pointe...

    Après un premier essayage, un doute plane : je ne suis pas convaincue, la robe m'envahit, elle est trop longue et trop large ! (pourtant, j'ai fait ma taille habituelle : un 38). Je décide, dans un premier temps, de couper l'ourlet et c'est déjà mieux, la robe a moins l'air de m'envahir.

    J'aime beaucoup son côté sixties, par sa forme et sa longueur, mais j'avoue avoir encore abusé des ciseaux ! Je la trouve en effet un peu courte, mais il faut que j’apprivoise cette robe et que je l'associe au reste de ma garde-robe !

    J'ai aussi remplacé les pinces poitrine pour des petits plis, car elles étaient vraiment trop basses !

    Avec ma robe, je porte mon chapeau adoré NafNaf et un maillot de bain New Look.

    Pin It

    2 commentaires